Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Catégories

Lundi 18 septembre 1 18 /09 /Sep 22:39

Hello, ami de la branlette

 

J'espère que tu as passé un bon week-end et que tu es en pleine forme pour commencer une nouvelle semaine de travail, et aussi en pleine forme pour ta petite visite de chaude détente sur le blog.

Moi, ça va. Avec la reprise des cours aujourd'hui, les recherches que je dois entreprendre pour mon mémoire et l'engagement que j'ai pris de m'occuper du site électoral d'un copain, j'ai travaillé comme un dingue.

Mais j'en ai assez fait pour aujourd'hui. Je viens de me mettre bien à l'aise pour une bonne détente avec toi sur le blog.

Comment ? Tu veux savoir dans quelle tenue je suis ? Petit curieux va!

Bon ok, t'es tellement sympa en mettant tes commentaires que je vais te répondre, mais faudra aussi me dire dans quelle tenue tu es quand tu viens ici.  A vrai dire, je n'ai plus grand chose sur moi. Uniquement un boxer vert avec une bordure blanche.

Si ma queue est bien dedans ? Oui super.

Non, je ne bande pas encore, mais ça ne va pas tarder puisque maintenant je vais sélectionner l'histoire chaude du jour. D'habitude je lis l'histoire une main sur la souris de l'ordi et l'autre sur le gros rat qui se cache dans le boxer.

Bon voilà. J'ai trouvé. Le gros rat est sorti de sa cachette, bien droit dressé face à toi avec le bout tout mouillé...

Le téléphone me fait sursauter :
- Maxime ? C'est Denis !
- Salut vieux !
- Je te dérange ?
- Jamais quand c'est toi !
- J'ai une proposition à te faire !
- Du sexe, je parie.
- Gagné !
- Raconte…
- Un repas est organisé chez un copain ; je te propose d'être le dessert.
- Quoi ?
- Tu serais préparé pour servir de dessert aux invités.
- Ah ?
- J'ai montré ta photo au copain ; il a été ébloui par ta grande beauté et par le petit air coquin que tu te donnes ; il m'a alors demandé de te contacter pour savoir si tu pouvais prêter ton corps le temps d'un repas.
- Pas de risque ?
- T'en fais pas !
- Quand ? Où ?
- Samedi soir ; 20h ; je passerai te chercher.
- Tu es de la partie ?
- Sachant qu'on va jouir grâce à toi, je n'hésite pas !
- D'accord ; à samedi !
Je me pose quand même des questions ; sous quelle forme je serai leur dessert ?
C'est samedi ; ma toilette est encore plus soignée que d'habitude ; Patrice m'a épilé les derniers poils du cul et des couilles et m'a administré un bon lavement. Chaque cm_ de mon corps respire la fraîcheur. J'espère ainsi être très appétissant.
Dès mon arrivée, je suis dirigé vers une salle d'eau meublée d'une grande table.
Un type, plutôt malabar, me somme de me déshabiller complètement et de m'allonger sur la table.
Je m'exécute sans rechigner.
Une mousse à raser est répandue sur mon pubis ; les quelques poils blonds qui me restaient sous le slip et sous les bras sont inéluctablement rasés. À part mes cheveux bouclés, mes cils, mes sourcils et un doux duvet sur mes jambes, je n'ai plus de poils ! À part à ma naissance, je n'ai jamais été aussi nu !
Un gros lavement, que j'expédie dans un plat à bassin, complète ma mise !
Le mec me lave, me sèche et me parfume.
Je suis ensuite placé sur un plat aussi grand que moi. Je bande déjà très fort !
Un autre gars aide le premier à porter le plateau vers la cuisine. Vont-ils me faire cuire ?
Évidemment non ! Le « plat » va y être préparé :
Un coussin est placé sous mes reins pour faciliter l'accès à mon anus. Mes jambes sont écartées.
Une énorme canule m'injecte de la mousse au chocolat dans le cul ; une abondante crème Chantilly me recouvre entièrement le bas-ventre et ma bouche est remplie de biscuits que je dois mâcher mais pas avaler. Heureusement que je n'ai pas le nez bouché !!! Je peux respirer ! Une réserve de biscuits est posée à côté de mon corps.
C'est l'heure du dessert…
Mon plateau est porté sur la table au milieu de quatre convives dont mon copain Denis.
Des exclamations d'admiration sont poussées par les quatre gourmands (gourmets ?) dont la tenue vestimentaire semble encore digne.
Ils ont un verre de champagne et une petite cuillère pour prendre leur dessert :
Mousse au chocolat à la Chantilly, biscuit et champagne…pas mal, non ?
Ma bouche est grande ouverte ; des cuillères y plongent ; d'autres cuillères me raclent le bas-ventre les couilles et la bite ; d'autres enfin pénètrent mon cul pour y chercher le bon chocolat.
Ma bouche est vite réapprovisionnée ; je dois bien mélanger avec ma salive. Mon cul subit l'introduction d'une seconde canule.
Je m'aperçois que les mangeurs quittent petit à petit leurs vêtements et arborent de superbes bites bien raides.
C'est alors la curée ! Les cuillères sont abandonnées ; la nourriture est absorbée directement sur et dans mon corps: je suis bouffé de partout ; sucé, léché même dans mon petit trou, inondé de champagne !
Un type est monté sur la table ; je sens sa bite entrer dans mon cul ; c'est facile et bon…
Il la ressort bien enduite de chocolat et l'offre à la gourmandise d'un autre. L'opération est répétée et appréciée…
Les quatre bites ont une drôle de couleur et passent vite au rose après une bonne succion.
La mienne, tant honorée par tant de lèvres et de langues, va bientôt exploser.
Je suis enculé sur la table ; la mousse est alors remplacée par quatre giclées bien denses, résultat de la jouissance des quatre compères.
Le plateau est enfin rapporté en cuisine où les deux préparateurs peuvent déguster les « restes ». Je subis encore l'assaut de leurs grosses queues ; ce n'est pas désagréable car ils réussissent à me faire éjaculer une seconde fois.
Denis me rejoint pour me remercier :
- Tu nous a fait passer une sacrée soirée !
- Putain, c'était bon ! Quelles bonnes idées ils ont ces pédés !!
- On t'a pas fait trop mal avec nos cuillères ?
- Heureusement qu'elles étaient petites !!!
- Merci mon chéri !
Un gros baisers, profond et mouillé, vient conclure cet entretien.
Je plais ; j'en profite ; le plaisir, ça fait partie de ma vie mais attention cette soirée n'est réalisable qu'avec les précautions d'usage !

Maintenant que la quequette est en pleine forme, il ne reste plus qu'à terminer le travail en visionant la petite vidéo, histoire de se détendre à fond.

Vidéo du jour

Héhé !!! Un bon bain relaxant puis au pieu pour être en forme demain.

N.B. : Je viens de mettre une nouvelle série de photos. Bisous.

A la prochaine

Par Pip Moustache - Publié dans : Histoires
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés