Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Catégories

Mercredi 19 juillet 3 19 /07 /Juil 01:28

Hello, ami visiteur du blog

Gay, bi ou hétéro, sois le bienvenu.

En ces beaux jours d'été, profitons plutôt du ciel bleu, du soleil, de la nature, de la douce chaleur qui caresse nos peaux nues et soyons cool relax ! N'oublions toutefois pas de rester vigilants et prêt à l'action pour défendre nos droits et ceux de nos frères étrangers.

Qu'avons-nous au menu aujourd'hui ? 

Le tournoi de pénis de Belbouldom.

Nous voici arrivés aux matchs des 1/4 de finale. Huit joueurs doivent se battre pour accéder au demi-finales. Quatre d'entre-eux s'affrontent dans les deux matchs d'aujourd'hui. Les quatre autres s'affronteront demain. Qui va l'emporter ? Comme chaque jour, c'est à toi d'en décider. Apporte ton soutien à tes joueurs favoris en votant pour eux mais aussi en leur offrant des raquettes et des boules supplémentaires. Ainsi que nous venons de le voir dans le dernier match des huitièmes de finale, les photos envoyées peuvent changer le cours des matchs.

La série spéciale de photos consacrée au cyclisme.

Encouragé par quelques visiteurs, le 'Roi de la pédale' a enfin décidé de poursuivre son exhibition et aborde la troisième étape avec beaucoup de professionnalisme.  

Tu n'ignores pas le combat d'Amnesty International pour la défense des droits de l'homme. Amnesty International en Belgique francophone a créé une section LGBT qui défend les droits des lesbiennes, gays, bi et transexuels à travers le monde.

Voici les dernières informations transmises par cette section à propos de ses actions au Cameroun.

Cameroun: Libération des gays emprisonnés

Les huit hommes et le garçon de dix-sept ans arrêtés à Yaoundé, la capitale du Cameroun, en raison de leur orientation sexuelle présumée, ont tous été libérés au mois de juin. L'un d'eux, Alim Mongoche, est mort le 23 juin, soit dix jours après sa remise en liberté, des suites, semble-t-il, d'une maladie qu'il avait contracté avant son arrestation.
Ces neuf personnes ont été arrêtées par des gendarmes le 22 mai 2005 dans une discothèque de Yaoundé.  Elles ont été poursuivies pour «pratiques homosexuelles», l'homosexualité étant considérée comme une infraction au Cameroun en vertu de l'article 347-a du Code pénal de ce pays. Deux des hommes - François Ayissi et Marc Lambert Zanga - ont été acquittés et libérés le 13 juin 2006. Les sept autres, dont Alim Mongoche et un jeune de dix-sept ans, ont été déclarés coupables de «pratiques homosexuelles» et condamnés à dix mois d'emprisonnement. Cependant, ils ont tous été remis en liberté peu de temps après leur procès car ils avaient déjà passé plus de dix mois en prison.
Les détenus ont été incarcérés dans la prison centrale de Kondengui, dans des cellules surpeuplées et dans des conditions sanitaires déplorables, selon certaines sources. En outre, leurs rations alimentaires étaient apparemment insuffisantes. Amnesty International avait appelé les autorités à veiller à ce que ces détenus puissent bénéficier de soins médicaux.
Toutefois, malgré les problèmes de santé d'Alim Mongoche et les appels lancés par des organisations internationales et locales, elles ont refusé qu'il bénéficie d'une libération anticipée.

Cameroun: Détention, procès et libération de 3 des 12 étudiantes expulsées de leur école pour leur homosexualité suspectée

3 des 12 étudiantes expulsées du « Eyenguè Nkongo college of Deido Plage » à Douala et une jeune joueuse de football qui vit près de l'école ont été arrêtées le 30 mars 2006. Leur arrestation a fait suite à la plainte de la grand-mère de l'une des étudiantes expulsées qui indiquait qu'une autre jeune femme entraînait sa petite-fille à pratiquer des actes homosexuels. La police a forcé la jeune fille à révéler le nom de 3 amies lesbiennes supposées. - deux autres étudiantes de l'école et une joueuse de football qui vit près de l'école. Elles ont été rapidement arrêtées et détenues à la New Bell Prison à Douala. Elles ont comparu devant la cour de Douala au début du mois de juin 2006 et été déclarées coupables de pratiques homosexuelles. Avant de les relâcher la cour les a condamné à 3 ans de prison avec sursis et à une amende de 25 000 CFA, approximativement US$44, chacune. Il n'est pas sûr qu'elles aient l'amende. La cour a ordonné qu'elles soient emprisonnées pour 6 mois si elles sont prises à pratiquer des actes homosexuels. 

 

Nos premières séries - sondages d'été sont toujours présentes sur le blog. Si tu n'y es pas encore passé, tu peux toujours aller faire ton choix. Une prochaine série pourrait arriver bientôt, mais pour cela, un plus grand nombre de réponses aux questions posées serait nécessaire. Vingt participations en près de trois semaines pour plus de 800 visiteurs par jour, franchement, on peut faire mieux.

Vacances et repos Avec quel mec voudrais-tu te coucher ?

Tous à poil pour l'été Avec quel mec voudrais-tu t'isoler dans un coin discret ?

Depuis ce week-end, un nouveau jeu, le 'Tête à queue' est à ta disposition sur le site 'Gay sexe Cours'.

Pour terminer ce billet, je t'invite à visionner la vidéo du jour.

 

Clique et mate

 

Chaud l'été sur les plages du blog

Pour que le blog progresse, pour qu'il ait davantage d'espace de stockage pour les photos etc, tes remarques et commentaires sont nécessaires. Merci d'y penser en cliquant sur 'ajouter un commentaire' ci-dessous. Si tu n'as rien à dire, un simple petit 'bonjour' fait plaisir et peut suffire.

Par Pip Moustache - Publié dans : Info
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés