Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Catégories

Mercredi 14 juin 3 14 /06 /Juin 23:29

Salut, ami Gay ou bi

 Comme tu l'as remarqué, je n'ai pas eu le temps de venir mettre un petit mot sur le blog hier. J'espère que tu me pardonneras mais il y a des priorités à respecter et l'exam d'aujourd'hui était très important. Je m'en suis bien sorti. Voilà un gros morceau hors de pattes.

Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion de te préparer grand-chose pour aujourd’hui non plus, alors je me rabats sur deux infos qui me sont parvenues. Mon côté militant reprend le dessus.

Je ne sais pas ce que tu en penses, j’ai l’impression que ce sont toujours les mêmes qui se mouillent le maillot pour nous.

La première info est pour les Belges mais elles concerne davantage les lesbiennes que les Gays. Enfin, peu importe, c’est le même combat.

 

La députée fédérale Zoé Genot a déposé une proposition de loi visant à permettre à la compagne de la maman de profiter de l'équivalent d'un congé de paternité.

Comme tous les ans, Ecolo a pris part à la Lesbian and gay Pride ce samedi, où il a défilé avec cuistax et boas verts (regardez les photos).
Ecolo a discuté des avancées à réaliser encore sur la plan communal en prenant part au débat matinal, où il a souligné les bonnes expériences menées par certain(e)s de ses échevin(e)s : soutien aux associations lesbigays, à un festival du film sur le genre, invitation de lesbigays seniors à un salon des plus âgés, diffusion des activités des associations dans le journal communal, etc. Une attention toute particulière sera par ailleurs portée aux initiatives prises par les collègues du Nord, souvent plus dynamiques dans ce domaine.
Si la Gay Pride 2006 a été l'occasion de se réjouir pour toutes les familles homoparentales pouvant enfin vivre dans la sécurité juridique, une discrimination subsiste toutefois encore pour les enfants naissant dans un couple de femmes : seule la mère a droit à un congé de maternité, pas sa compagne !

La députée fédérale Zoé Genot a donc déposé une proposition de loi (
cliquez ici ) visant à permettre à la compagne de la maman de profiter de l'équivalent d'un congé de paternité. Ce faisant, les deux parents pourront accueillir l'enfant après sa naissance, évitant à la mère de se retrouver seule avec le nouveau-né dès le retour de l'accouchement.

 

La deuxième info vient de France.

Mise en place mercredi 14 juin par l'Organisation mondiale de la santé, la Journée mondiale du don de sang coïncide avec le développement, en France, d'une controverse concernant le maintien ou non de l'exclusion des homosexuels masculins de ce don. Le 11 mai, Jack Lang, député socialiste du Pas-de-Calais, dénonçait en effet, dans une lettre à Xavier Bertrand, ministre de la santé et des solidarités, "une mesure discriminatoire extrêmement choquante". L'ancien ministre de la culture demandait que l'on mette fin à cette mesure, mise en place en 1983.
Dans sa réponse, datée du 17 mai, Xavier Bertrand a exposé les arguments justifiant cette exclusion, notamment les risques de transmission du virus du sida. "L'homosexualité ne constitue bien évidemment pas en soi un critère d'exclusion du don du sang, expliquait le ministre. Il ne s'agit donc pas d'une discrimination vis-à-vis d'une population donnée. (...) Les données épidémiologiques montrent que la prévalence de l'infection à VIH dans la population homosexuelle masculine sexuellement active serait de 12,3 % contre 0,2 % dans la population générale. Ce n'est donc pas le fait d'être homosexuel, "mais la pratique de relations sexuelles entre hommes qui constitue une contre-indication au don du sang. D'ailleurs, l'homosexualité féminine n'est pas une contre-indication."

COMPORTEMENTS À RISQUE

Cet échange résume l'incompréhension qui demeure, vingt ans après l'instauration du dépistage des anticorps anti-VIH chez les donneurs de sang, entre les responsables sanitaires et ceux qui s'inquiètent d'une possible stigmatisation des homosexuels. Pour justifier l'exclusion des homosexuels masculins, les responsables de l'Etablissement français du sang (EFS) avancent plusieurs chiffres : 27 % des nouveaux diagnostics d'infection par le virus du sida et 51 % des cas d'infection datant de moins de six mois concernent des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, des proportions bien plus élevées que dans la population générale. "Les relations sexuelles non protégées ont augmenté de 70 % entre 1997 et 2004 chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, ce qui s'accompagne d'une augmentation parallèle de maladies sexuellement transmissibles", ajoute-t-on auprès de l'EFS, tout en expliquant tenir compte de l'émergence dans la communauté homosexuelle d'une maladie émergente - la lymphogranulomateuse vénérienne - et du risque d'apparition de nouveaux virus. On souligne enfin que 35 % des hommes trouvés infectés par le VIH après un don de sang avaient des pratiques homosexuelles.
Ainsi, en dépit de l'amélioration spectaculaire de l'efficacité des techniques de dépistage, les responsables de l'EFS estiment que la contre-indication doit être maintenue, car ces techniques ne permettent pas d'identifier le virus lorsque l'infection est très récente. Alors qu'on estime en France à 10 % la proportion des candidats au don du sang récusés pour diverses raisons après l'entretien préalable au don, la politique suivie par les autorités sanitaires se fonde aussi sur une directive européenne (2004/33/CE). Celle-ci réclame une contre-indication permanente pour les "sujets dont le comportement sexuel les expose à un risque élevé de contracter des maladies infectieuses transmissibles par le sang".

Jack Lang estime que le critère d'exclusion qui devrait être retenu est non pas celui de l'homosexualité mais celui de "comportements à risque", critère déjà adopté par la Suède et le Portugal et qui vaut tant pour les hétérosexuels que pour les homosexuels. Il espère que le prochain réexamen du questionnaire remis à chaque candidat donneur "pourra être une première étape vers l'ouverture au don du sang aux homosexuels".

Jean-Yves Nau
Article paru dans l'édition du Monde du 15.06.06

 

 Comme chaque fois, je te propose pour terminer la petite vidéo coquine avec un petit bonus pour compenser celle que tu n'as pas eue hier.

 Vidéo et bonus

 

 

 

 

 

A la prochaine

Par Pip Moustache - Publié dans : Info
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés