Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Catégories

Jeudi 18 mai 4 18 /05 /Mai 23:28

Hello, ami Gay ou bi

Comment ça va aujourd'hui ?

Au lendemain de la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie, voici encore une petite information transmise par l'agence Belga sur le sujet. C'est édifiant et même inquiétant. Personnellement, je n'ai jamais eu de problème, mais bon, si je ne cache rien de ce que je suis, avec mon look "hétéro", je vis ma vie sans ostentation ni provocation. Et toi, as-tu déjà rencontré des problèmes d'homophobie ?

Près des 70 pc des homosexuels belges victimes de discrimination
 
Environ 70 pc des homosexuels belges ont subi un jour une discrimination à cause de leur nature, selon les résultats d'une grande enquête européenne, menée par Test-Achats, sur la sexualité et la qualité de vie.
Près de 70 pc des Belges homosexuels ont été un jour confrontés à des offenses ou des discriminations à cause de leur orientation sexuelle. Neuf homosexuels, lesbiennes ou bisexuels sur dix déclarent même n'en avoir jamais parlé à leurs parents.
L'enquête montre également que la tendance au suicide est plus élevée chez les jeunes homosexuels que chez les hétérosexuels du même âge.
Pas moins de 15 pc des homosexuels ont éte abusés sexuellement dans leur enfance, alors que la proportion est de 5,4 pc chez les hétérosexuels. Un des résultats les plus frappants de l'enquête concerne la différence de comportement sexuel entre les hétérosexuels et les homosexuels. Lorsqu'ils ont des partenaires différents, selon leurs affirmations, 85 pc des hétérosexuels interrogés n'utilisent pas de préservatifs, contre 70 pc chez les homosexuels.
Par ailleurs, 60 pc des Belges interrogés déclarent ne pas avoir de problèmes avec la nouvelle loi sur le mariage homosexuel. A l'occasion de la Journée contre l'homophobie, le 17 mai, Test-Achats lance donc un appel aux ministres en charge du bien-être et de l'enseignement afin qu'ils poursuivent le travail d'éducation sexuelle. Le respect mutuel doit devenir un réflexe pour les prochaines générations.
 
Après la Belgique, passons en France avec cette info trouvée sur e-llico.
 
 
Le gouvernement n’a pas pris part à la Journée mondiale contre l’homophobie

Malgré l’annonce de la reconnaissance officielle de la journée mondiale contre l’homophobie par la France, le gouvernement est resté à l’écart des manifestations de la seconde édition.
Gay Lib’ a beau se féliciter de la reconnaissance officielle de la Journée mondiale contre l’homophobie par la France, le moins que l’on puisse dire est que les pouvoirs publics ne se sont pas bousculés pour marquer leur participation à la seconde édition de la Journée mondiale.
En tout et pour tout, c’est un conseiller du Premier ministre qui a, à lui seul, incarné l’affichage gouvernemental autour de ce 17 mai. Un peu léger pour lire dans cette annonce, comme Stéphane Dassé, le président de Gay Lib, une volonté politique d’ériger la lutte contre l’homophobie " au rang de priorité ".
On est loin, il faut bien le constater, des participations, mêmes symboliques, à des journées comparables comme celles de la Femme ou de la lutte contre le Sida.
La gauche a davantage mesuré l’enjeu avec une déclaration de soutien à la journée faite par le Parti Socialiste qui a trouvé là l’occasion de remettre en selle –au moins en déclarations- ses engagements à faire figurer le mariage homosexuel, l’homoparentalité et la reconnaissance d’un statut au trangenres à son programme pour 2007.
Côté majorité, les associations LGBT ont déploré l’ignorance dans laquelle la plupart des ministères les ont tenues à l’occasion de ce 17 mai. Manifestement, contrairement à la Marche des fiertés, bien inscrite sur les agendas des politiques, la journée contre l’homophobie n’a pas encore trouvé sa place à droite.
Comin-G et le Collectif Homoboulot ont dénoncé l'attitude du ministère de l'Économie et du ministère de l'Emploi, qui tous deux, ont refusé le dialogue concernant la lutte contre l'homophobie avec les associations qualifiées. Thierry Breton, comme son collègue Borloo n’ont pas jugé opportun d’inscrire le moindre rendez-vous à leur agenda.
Les policiers gays et lesbiens, récemment encore bien disposés vis-à-vis de leur ministre, ont ruminé leur déception devant les promesses non tenues par Nicolas Sarkozy en matière de sensibilisation des personnels à l’homophobie. Et les syndicats de l’Education ont, une fois encore, fait l’amer constat du piétinement des mesures qui permettraient d’informer et de sensibiliser contre l’homophobie à l’école.
C’est dire si plus haut encore dans la hiérarchie gouvernementale on a totalement zappé cette deuxième édition.
De là à parler, comme le MJS, le Mouvement des jeunes socialistes, d’homophobie " institutionnelle ", il n’y a qu’un pas. Pour les jeunes socialistes, "refuser l'ouverture du mariage civil aux couples homosexuels ou leur refuser la possibilité d'adopter est une discrimination organisée par la loi. De ce point de vue, il est légitime de parler d'homophobie institutionnelle". Pour les jeunes socialistes la France reste "un Etat homophobe " .
 
Avant que toutes ces info ne nous rendent morose, passons vite au
A la demande d'un visiteur, je rappelle que les explications pour ouvrir les fichiers vidéos de Rapidshare ont été publiées ici. Pour Bandogo, c'est plus simple, il suffit d'attendre que le décompte en haut à gauche soit terminé pour cliquer sur "Click here to download".

 Bonne soirée, bonne nuit ou bonne journée.

Par Pip Moustache - Publié dans : Info
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés