Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Catégories

Mardi 16 mai 2 16 /05 /Mai 22:55

Hello, Ami Gay

 

 

J'espère que tout va bien pour toi.

Pour moi, pas de problème. Tout va bien. Je suis aux anges après avoir passé un long moment avec mon Petit Coeur, via Internet. Dans quelques heures, on se retrouve pour un long après-midi de folie. C'est fou comme il me rend dingue.

Mais bon, ce n'est pas le sujet du jour. En effet, j'aimerais aujourd'hui évoquer l'actualité, à savoir la journée mondiale de lutte contre l'homophobie qui est programmée pour ce mercredi 17 mai.

Comme je l'ai déjà dit la semaine dernière, ce n'est pas une journée inutile.

A l'occasion de cette journée, voici tout d'abord une information concernant la campagne lancée en Belgique par le Centre pour l'égalité des chances.

 

Agence BELGA - Bruxelles, le 15 mai 2006 
 
"Sale hétéro"
campagne contre l'homophobie du 16 au 29 mai
 
A l'occasion du 17 mai, journée nationale de lutte contre l'homophobie, le Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme lancera une campagne de promotion sur l'action qu'il mène contre les discriminations basées sur l'orientation sexuelle, annonce le Centre lundi dans un communiqué.
Le 17 mai 1990, l'Organisation mondiale de la santé rayait l'homosexualité de la liste des maladies mentales. Depuis lors, cette date a été choisie comme Journée internationale de lutte contre l'homophobie.
La campagne a pour but de rappeler l'existence en Belgique de la loi anti-discrimination du 25 février 2003, interdisant toute forme de discrimination basée sur l'orientation sexuelle, et de rappeler le travail du Centre pour l'égalité des chances autour de la lutte contre
l'homophobie.
Du 16 au 29 mai, plus de 100.000 cartes postales seront distribuées dans 950 points de distribution à travers la Belgique. Leur slogan "Sale hétéro" se veut provocateur. A travers celui-ci, le centre pour l'égalité des chances fait référence aux insultes auxquelles les personnes homosexuelles et bisexuelles sont encore régulièrement confrontées.
Cette campagne de promotion "décalée" vise le grand public et les personnes homosexuelles victimes d'actes homophobes. Au verso de la carte, on retrouve les coordonnées du Centre - auprès duquel les victimes d'actes homophobes peuvent obtenir conseil et soutien - ainsi que des points d'appui associatifs avec lesquels le Centre collabore en matière d'échange d'information et de suivi des plaintes comme la Holebifederatie en Flandre ou Tels Quels, Alliage et la Fédération des associations gayes et lesbiennes (FAGL) côté francophone.
 
FLO

 

 

Comme on est pas inactif en Belgique, voici une autre action programmée à Bruxelles pour ce mercredi à 12 h 30. L'information a été publiée dans "Têtu".

Pardonne-moi si je donne l'impression de faire de la propagande pour un courant politique, mais sache que si un autre parti programme une campagne ou une action en faveur des homosexuels, j'en ferais l'écho ici avec plaisir.

 

Belgique (Société)

Don de sang des homosexuels

la Belgique proteste également

La Croix rouge a besoin de sang, des gays veulent lui en donner et… ne peuvent pas. Sous prétexte que la population homosexuelle compte un nombre proportionnellement plus élevé de malades atteints du sida et d'autres IST que la population hétérosexuelle, la Croix rouge de Belgique refuse systématiquement les dons de sang provenant des gays. Les militants d'Ecolo (parti écologiste belge francophone) dénoncent le caractère «homophobe et discriminatoire de ce raisonnement», arguant qu'il serait plus adéquat de parler «de comportements à risques et non de groupes à risques». Dans le cadre de la Journée mondiale contre l'homophobie, un rassemblement symbolique est prévu le mercredi 17 mai à 12h30 devant le cabinet du ministre de la Santé à Bruxelles (7, avenue des Arts, métro Madou). Cette action intervient après que, le mois dernier, l'association des gays, lesbiennes, bis et trans d'Andorre, a porté plainte contre l'Établissement français du sang (EFS) de Toulouse pour avoir interdit leurs dons.

Par Patricia Huon

 

Toutes les nouvelles ne sont pas aussi réjouissantes et l'info suivante montre combien il est nécessaire de rester mobiliser pour défendre nos droits.

 

 

Un deputé polonais encourage la police à battre les homosexuels

 

 

Wojciech Wierzejewski, député de l'ultracatholique Ligue des familles polonaises est déjà connu par sa haine profonde des homosexuels. Il y a un an, il avait refusé de serrer les mains de ses interlocuteurs gay et lesbiens; puis il avait appelé l'opinion publique à boycotter les activistes LGBT, dans leur travail ainsi que dans leur vie privée. Enfin il a accroché sur la porte de son bureau l'affiche suivante: «Entrée interdite aux pédés.» Mais ses dernières déclarations au journal de la capitale polonaise, Zycie Warszawy, sont encore plus scandaleuses. Il a en effet affirmé, à propos de la gay pride qui aura lieu à Varsovie le 10 juin prochain, que pour mettre fin à ces marches, «la police devrait battre les pervers avec de gros bâtons». Selon lui, «les gays, par définition, n'ont pas de courage. Après avoir reçu quelques coups de bâton, ils ne causeront plus de problème avec ces parades». Ces propos visaient également plusieurs politiciens étrangers, notamment allemands et suédois, qui ont fait part de leur intention de venir soutenir la pride de Varsovie: «Quand ils sentiront les coups de bâton, ils ne reviendront jamais en Pologne.» Ces propos ont été immédiatement condamnés par les politiciens de gauche qui ont demandé à la commission d'éthique du Parlement de sanctionner le député Wierzejewski. Et dans un sondage réalisé par Onet, le plus grand site d'information polonais, le comportement de Wierzejewski a été condamné par 80% des répondants. Malheureusement, les propos de Wierzejewski ne sont malheureusement pas rares sur la scène politique polonaise. Le deputé Marian Pilka, du parti au pouvoir Droit et justice, s'est notamment exprimé dans le journal de droite Nasz Dziennik au sujet de la légalisation de l'adoption par les couples homos en disant que ce serait «la légalisation de la pédophilie», ajoutant que l'État devait punir la «propagande et les actes homosexuels» pour le bien de la société.

Pour soutenir la cause des droits des homos polonais, une pétition peut être signée à cette adresse.

 

Source : le Quotidien de Têtu

Pour terminer sans faillir à la tradition, voici ton

petit lien coquin

A la prochaine

Par Pip Moustache - Publié dans : Info
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés