Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Catégories

Jeudi 11 mai 4 11 /05 /Mai 22:27

Salut, ami du blog

Mercredi prochain, le 17 mai, c'est la journée mondiale de lutte contre l'homophobie. Ainsi que tu vas pouvoir t'en rendre compte dans l'article ci-dessous, cette journée n'est pas inutile. Même en France, le combat n'est pas gagné, loin s'en faut.

 

Une affaire d’homophobie dans un lycée privé parisien

Martin, un élève homosexuel de 16 ans dans un cours privé du 2ème arrondissement de Paris, vient d’être renvoyé de son établissement après avoir subi des insultes homophobes depuis des mois.
" Sale pédé, va crever du sida ! ", voilà le genre de propos insultants qu’a dû subir Martin en pleine classe du cours privé La Fayette dans le 2ème arrondissement de Paris.
A dix jours de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie, une affaire vient secouer une école privée à Paris. Le cours La Fayette, dans le 2ème arrondissement, est le cadre d’un cas caractérisé d’homophobie à l’encontre d’un élève de 16 ans, Martin Barachin, qui subit les insultes des élèves du cours, mais se heurte aussi à l’homophobie de l’administration de l’établissement.
Insulté depuis des mois parce qu’il ne cache pas son homosexualité, Martin a été davantage encore la cible d’injures la semaine dernière lorsqu’il s’est fait teindre les cheveux en rose. Aucun professeur n’a réagi devant ces insultes.
Martin s’est alors plaint au directeur adjoint de son établissement qui lui a répondu : " C'est de ta faute, tu n’as que ce que tu mérites. Tu n’as pas à afficher ta sexualité. ". Des consignes ont ensuite étaient données afin que Martin ne soit plus accepté en cours.
Face à cette situation, vendredi dernier, 5 mai, une vingtaine de militants d’associations de lutte contre les discriminations LGBT (1) sont intervenus dans l’établissement pour dénoncer l’homophobie subie par Martin.
" Martin n'a en aucun cas à cacher son homosexualité. Un hétéro ne se prive jamais d'embrasser sa copine en public, en plein cours ou pendant la récré, alors pourquoi un homo devrait se taire sur son identité ? Rappelons que l’homophobie, c’est aussi enfermer l'homosexualité dans la sphère privée et maintenir l'hétérosexualité comme unique norme admissible dans l'espace public ", expliquent les militants LGBT qui soutiennent Martin.
Le renvoi de Martin, qualifié de " scandaleux ", va par ailleurs faire l’objet d’une plainte.
Jacques Boutault, le maire Verts du 2ème arrondissement de Paris, a exprimé son indignation face aux propos et discriminations homophobes subies par Martin, élève de l’arrondissement où ont eu lieu les faits. Jacques Boutault insiste sur " la nécessité urgente que l’Education nationale intègre dans ses programmes le thème de la lutte contre l’homophobie et toutes les discriminations à caractère sexiste ".
(1) Ces associations sont : le GAT (Groupe Activiste Trans’), Les Putes, Etudions Gayment, DEGEL (Debout Etudiants Gays et Lesbiennes)

Mis en ligne sur e-llico.com le 09/05/06


Voici la suite

 

Le cas de Martin n’est pas rare, loin s’en faut, mais lui a décidé de réagir. "Je ne suis plus accepté en cours mais pas renvoyé administrativement, précise Martin. Je ne souhaite pas revenir dans ma classe qui est très soudée contre moi. Ils se protègent entre eux. D’après eux, il ne faut pas trop de pédés sinon cela posera problème à l’humanité… Bref, le même argument que Vanneste."

Entré dans l’établissement à la rentrée en septembre, Martin, cheveux longs, allure "androgyne" comme il le dit lui-même, est rapidement l’objet d’insultes. "Une seule professeur ne l’a jamais toléré. Les autres ont laissé faire." De retour des vacances de Pâques avec les cheveux roses, les insultes s’amplifient sur le mode "Sale pédé, va crever du sida !".

Devant cette situation, une vingtaine de militants LGBT sont intervenus, le 5 mai, dans l’établissement pour dénoncer l’homophobie subie par Martin. Politiques et associations ont réagi et interpellé le ministre de l’Education Nationale. Une bonne chose, car le lycéen ne peut pas compter sur ses parents pour l’épauler. "Je ne vis plus chez eux parce qu’ils me considèrent comme un malade. Ils me l’ont dit. J’ai d’ailleurs fait une demande pour être émancipé. Concernant le lycée, j’ai pris contact avec le Ravad pour qu’il traite mon affaire. Je compte porter plainte contre l’établissement et j’envisage de porte plainte contre x pour propos homophobes".

J.-F. L.

Mis en ligne sur e-llico.com le 11/05/06

 

 

Pour en terminer avec ce sujet, du moins pour aujourd'hui, voici une invitation lancée par la Fédération des Associations Gayes et Lesbiennes (de Belgique francophone).

 

Dans le cadre de la Journée mondiale de Lutte contre l’Homophobie, nous vous proposons une rencontre le mercredi 17 mai 2006, de 9h00 à 13h30, en la salle du Congrès de la Maison des parlementaires, rue de Louvain 21 à 1000 Bruxelles.

L’an dernier, la Belgique, pionnière, reconnaissait le 17 mai comme Journée nationale de lutte contre l’homophobie, prélude à une reconnaissance mondiale. Un an après, nous avons décidé de poser la question des initiatives prises et à prendre pour combattre l’homophobie au sein de l’école, où se construit également la capacité de chacun à se socialiser, ou lors de formations professionnelles.
Comment faire en sorte que l’école ou la formation participent à l’élaboration d’un vivre ensemble, LGBT inclus ? Quelles pistes suivre en matière d’éducation ? Quelles bonnes pratiques reproduire ?

Nous interrogerons les responsables politiques de différentes entités fédérale et fédérées, qui se sont engagés à faire de la lutte contre les discriminations un de leurs chevaux de bataille, sur ce qu’ils ont entrepris ou comptent entreprendre en la matière. Nous évoquerons les expériences de terrain afin d’en tirer des enseignements pour le futur.

Pour la FAGL
Dominique Delrez

fagl@fagl.be  

 A suivre...

Et maintenant, je t'emmène faire un petit tour en voiture, en espérant que nous ne tomberons pas en panne des sens.

En voiture

A la prochaine

 

 

Par Pip Moustache - Publié dans : Info
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés